Suivez les pistes de vos artistes favoris Index du Forum

Suivez les pistes de vos artistes favoris
"Music is the best." -Frank Zappa

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Jay-Z - 4:44

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Suivez les pistes de vos artistes favoris Index du Forum -> Keep calm and listen to an Lp -> KEEP CALM and EXPAND YOUR HORIZONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Blind Boy Grunt


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2015
Messages: 6 506
Masculin

MessagePosté le: Ven 30 Juin - 20:18 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant



Nouvel album sorti donc aujourd'hui.
L'occasion de lancer un topic consacré à l'un des monstres sacrés de l'histoire du rap.



Je n'ai qu'une écoute au compteur, mais c'est un disque assez surprenant, qui n'a rien à voir avec les dernières productions "blockbuster" du bonhomme.
Je m'attendais à un album de rap mainstream, avec du feat pop et clinquant partout, ses riffs rocks...Et bien pas du tout...
Déjà, tout est produit par No I.D. (pour ceux qui situent pas, le mec à qui l'on doit le Summer 06 de Vince Staples ou même les débuts de Kanye dans le game). Du coup, il y a une cohérence sur les 10 titres et Jay-Z arrête de vouloir bouffer à tous les râteliers.
On est vraiment dans une humeur à l'ancienne, avec des samples soul qui tombent de partout.
Derrière le micro, Jay-Z ne fait pas dans la démonstration. Il rappe propre, mais sans grande passion.
Du coup, à première vue, on a un disque qui chatouille les oreilles dans le bon sens pour les amoureux de Jay-Z du début des années 2000, ça glisse tout seul, les textes ont l'air de raconter beaucoup de lui, mais ça manque un peu d'inventivité au micro et de twist sur les prods pour sortir le disque d'une douce et sympathique léthargie.

Mais, encore une fois, ce n'est qu'un ressenti après une écoute.
J'y retourne de suite.
_________________
Dans ses tournées récentes, Bob Dylan met souvent un point d'honneur à se montrer désagréable: il n'a jamais un mot pour son public, se soucie peu de savoir si on le voit bien sur scène, et ne joue que très rarement ses plus grands succès.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Juin - 20:18 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Balance005


En ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 1 132
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Juil - 17:10 (2017)    Sujet du message: Re: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Blind Boy Grunt a écrit:



Déjà, tout est produit par No I.D. (pour ceux qui situent pas, le mec à qui l'on doit le Summer 06 de Vince Staples ou même les débuts de Kanye dans le game). Du coup, il y a une cohérence sur les 10 titres et Jay-Z arrête



Et avant ça les trois premiers Common, si le premier est anecdotique les deux autres sont loin de compter pour du beurre.

J'écouterai peut être mais dans l’immédiat j'ai pas envie, le Jay-Z de The Blueprint 3 et d'après me fait pas bander du tout. 
_________________
I'm standing still but still falling down on the stares that lead to nowhere
Revenir en haut
Balance005


En ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 1 132
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Juil - 17:26 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Suffit que je dise ça pour me mettre à télécharger les trois derniers Jay-Z, on se refait pas...

Sinon pour No ID j'avais zappé mais il est derrière All Around the World et Fallin' (Jermaine Dupri n'a rien branlé sur ce morceau malgré les crédits) qui sont respectivement les deux meilleurs morceaux de Blueprint 2 et American Gangster
_________________
I'm standing still but still falling down on the stares that lead to nowhere
Revenir en haut
Blind Boy Grunt


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2015
Messages: 6 506
Masculin

MessagePosté le: Dim 2 Juil - 11:36 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Il me plaît bien ce disque, sans me renverser.
Je le mettrais dans la même catégorie que le dernier IAM : un disque d'un vieux rappeur qui se met en retrait du game et de la compétition et qui rappe dans un univers qui lui cause, sans pression, sans se travestir, sans chercher le tube. Ça sample peinard Nina Simon, les Fugees, Stevie, Kool and the gang...ça court pas derrière le rap d'Atlanta ou les refrains avec Rihanna. Je valide.

Hâte de l'avoir dans une meilleure qualité pour pousser un peu le son.
_________________
Dans ses tournées récentes, Bob Dylan met souvent un point d'honneur à se montrer désagréable: il n'a jamais un mot pour son public, se soucie peu de savoir si on le voit bien sur scène, et ne joue que très rarement ses plus grands succès.
Revenir en haut
Blind Boy Grunt


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2015
Messages: 6 506
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Juil - 23:16 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

En-dehors du début de l'article qui est complètement excessif (le "Black Album" ? "American Gangster" ?), la chronique des Inrocks exprime parfaitement ce que je pense de ce 4:44 : http://www.lesinrocks.com/2017/07/03/musique/il-est-comment-444-le-nouvel-album-de-jay-z-11961596/

Citation:


Jay-Z commençait à s’emmerder sévère dans son existence de parvenu. Il brise la glace avec “4:44”, un disque court, cohérent et finalement touchant.

Cela commence à faire quelques années que Jay-Z s’ennuie – et nous ennuie. Avec sa mégalomanie maladive, sa femme et ses mômes qui ne sont que lumière et ses revenus personnels frisant l’absurde, il est devenu l’ombre d’un rappeur, une superstar people dont on voyait arriver d’ici l’ultime transformation : se faire retirer deux ou trois côtes afin de s’auto-sucer plus aisément, de célébrer de manière plus simple encore sa fabuleuse réussite et sa divine famille à travers des textes si hyperboliques qu’ils en sont devenus plats. Lorsque l’on ne parle que du sommet, on ne voit plus le relief…

Depuis The Blueprint (allez, depuis The Blueprint 2…) – ses dernières excellentes livraisons -, Shawn Carter était devenu ce presque-beauf bedonnant passant des vacances convenues dans des ghettos pour riches entre les pages de Voici, s’emmerdant au bord d’une piscine aux dimensions ineptes en se demandant de quoi il allait nourrir son prochain texte – si ce n’est d’une de ces hyperboles devenues fades à force de répétition. De fait, cela fait aussi quelques années que l’ultime parvenu de l’industrie rap, qui donne désormais plus d’interviews à Forbes qu’à XXL, n’a pas livré un bon album. Sa précédente livraison, Magna Carta Holy Grail, illustrait cet état de fait : alors que sortait au même moment Yeezus, de Kanye West (son poulain quelques années plus tôt), un disque risqué, rayé, radical, Jay-Z livrait une collection de platitudes, un disque de vieil éléphant assis sur ses recettes, gérant sa carrière en s’arrogeant les producteurs tendances du moment à la seule force de ses dollars. Depuis combien de temps Jay-Z n’a pas livré quelques chose de personnel sur un disque ?


On en était là de nos réflexions quand est sorti, brusquement, ce vendredi 30 juin 2017, jour où Simone Veil disparaissait, 4:44. Le 13e album de l’ex-meilleur rappeur du monde est un disque sans apparat ni médaille, sans cymbales ajoutées, rempli de névroses et produit d’un bout à l’autre par le même beatmaker, le discret No I.D. Un album réjouissant parce que sans artifice à l’ère du grandiose, posé comme une tuile à l’heure où le grandiloquent fait loi.

4:44 est tout d’abord un disque d’une honnêteté brutale : l’hyperbole de milliardaire y laisse la place au quotidien d’une superstar avouant erreurs, manquements et errances. Carter y évoque notamment ses propres adultères, mais aussi la honte qui le submergerait si sa fille Blue Ivy venait à avoir connaissance de ces méfaits (paradoxalement, c’est tout de même le meilleur moyen de les lui mettre sous les yeux) ou encore l'(homo)sexualité de sa mère.

On ne reprochera jamais à Jay-Z, enfermé depuis longtemps dans une tour d’ivoire, d’être aussi brutalement honnête, au contraire : si l’esbroufe est depuis toujours l’apanage du rap, que les MCs sont tenus d’attraper des “princesses” par dizaines et de se faire sucer en pilotant un jet privé (comprenne qui pourra…), peu savent faire preuve d’autant de verve lorsqu’il s’agit d’évoquer aussi, et avec sincérité, ce qu’ils sont vraiment. Et même si l’on sent bien que Jay-Z n’est plus habitué à cet exercice – la rime est parfois faiblarde lorsqu’elle approche l’intime – le propos est salvateur. Shawn Carter, finalement, demeure un homme qui, quoique que riche à millions, pense parfois qu’il n’est qu’une merde, côtoie l’homosexualité au quotidien (féminine cependant, hein, faut pas déconner quand même…), a déjà trompé sa femme, se fait un sang d’encre pour le futur de sa marmaille dorée et a parfois envie de tout lâcher.


4:44 est aussi un disque court (10 titres et moins de 40 minutes), cohérent et superbement produit par No I.D., beatmaker chicagoan qui a longtemps œuvré dans l’ombre de Kanye West ou Common. Seul maître à bord de 4:44, il contribue lourdement au caractère à la fois cohérent, intimiste mais aussi novateur de cette pièce musicale chargée de sens. D’abord parce que le caractère absolument grillé des samples utilisés (de Nina Simone à Stevie Wonder) est sublimé par la manière dont le producteur parvient à les inclure dans une œuvre globale, sous une couleur musicale cohérente chargée de soul, de poussières boom-bap et de brumes, de beats abîmés et de samples justes mais mal ajustés – soit tout l’opposé des livraisons précédentes du rappeur, lisses à souhait. Mais aussi parce qu’il les travaille comme personne: chez No I.D., Nina Simone n’est plus Nina Simone. Elle se tord, se planque off-beat, se dissimule et renaît ; elle devient Nina Simone Veil. Et au-dessus du beat, Jay-Z s’excuse de ses tromperies et du fait que cela semble paradoxalement normal pour un homme. Vendredi 30 juin 2017, voilà.

Même la présence des featurings (Damian Marley, Franck Ocean) se révèle presque inutile (sauvons Ocean tout de même, s’il ne faut en garder qu’un) tant ce disque est concret, cohérent, juste – un Jay-Z de poche, qu’on écoute enfin pour soi-même, planqué sous casque. Reste cependant, au-delà d’un excellent rapping (Jay-Z n’est pas l’ex-meilleur rappeur du monde pour rien…), le caractère un peu pataud d’un rappeur qui livre ses démons en bloc après n’en avoir rien dit pendant des années. On ne le lui reprochera jamais mais on se pose la question : l’adultère ? Beyoncé l’avait déjà évoqué dans Lemonade ; le fait que les propos des rappeurs actuels n’ont plus la densité d’antan, comme il l’explique sur Marcy Me ? On le savait déjà. De quoi 4:44 est-il donc le nom ? Du mea culpa d’une rap-star qui veut redevenir normale? Qui veut être à nouveau ce rappeur lambda qui débitait les meilleures rimes de la planète en 1993 en ouvrant ses tripes ? Il n’en demeure pas moins que, venant de Jay-Z, 4:44 est un très bon disque.

_________________
Dans ses tournées récentes, Bob Dylan met souvent un point d'honneur à se montrer désagréable: il n'a jamais un mot pour son public, se soucie peu de savoir si on le voit bien sur scène, et ne joue que très rarement ses plus grands succès.
Revenir en haut
Skypaul


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 402
Localisation: Madison Av.
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 11:52 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Tidal c'est vraiment l'enfer. Vraiment. 1 heure que j'essaie de m'enregistrer et maintenant ma carte ne passe pas.Je veux mourir
Ca va me faire doublon avec Deezer en plus.
Pire projet ce Tidal


Voilà. D'ici 4 ou 5 heures je pourrais écouter le dernier Jay-Z
Génial
Revenir en haut
Blind Boy Grunt


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2015
Messages: 6 506
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 11:53 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Skypaul a écrit:
Tidal c'est vraiment l'enfer. Vraiment. 1 heure que j'essaie de m'enregistrer et maintenant ma carte ne passe pas.Je veux mourir
Ca va me faire doublon avec Deezer en plus.
Pire projet ce Tidal


Voilà. D'ici 4 ou 5 heures je pourrais écouter le dernier Jay-Z
Génial


Oui, c'est de la merde.

L'album sort vendredi en "physique" et devrait être dispo dans les bonnes crèmeries.
_________________
Dans ses tournées récentes, Bob Dylan met souvent un point d'honneur à se montrer désagréable: il n'a jamais un mot pour son public, se soucie peu de savoir si on le voit bien sur scène, et ne joue que très rarement ses plus grands succès.
Revenir en haut
Balance005


En ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 1 132
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 11:58 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Skypaul a écrit:
Tidal c'est vraiment l'enfer. Vraiment. 1 heure que j'essaie de m'enregistrer et maintenant ma carte ne passe pas.Je veux mourir
Ca va me faire doublon avec Deezer en plus.
Pire projet ce Tidal


Voilà. D'ici 4 ou 5 heures je pourrais écouter le dernier Jay-Z
Génial

Fais gaffe si tu fais l'inscription gratuite avec un mois d'essai offert tu pourras écouter tout SAUF le dernier Jay-Z apparemment. Ils sont vicieux.
_________________
I'm standing still but still falling down on the stares that lead to nowhere
Revenir en haut
Skypaul


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 402
Localisation: Madison Av.
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 5 Juil - 12:36 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Balance005 a écrit:
Skypaul a écrit:
Tidal c'est vraiment l'enfer. Vraiment. 1 heure que j'essaie de m'enregistrer et maintenant ma carte ne passe pas.Je veux mourir
Ca va me faire doublon avec Deezer en plus.
Pire projet ce Tidal


Voilà. D'ici 4 ou 5 heures je pourrais écouter le dernier Jay-Z
Génial



Fais gaffe si tu fais l'inscription gratuite avec un mois d'essai offert tu pourras écouter tout SAUF le dernier Jay-Z apparemment. Ils sont vicieux.


Hahahaha
Formidable blague
Formidable site
Qu'est ce qu"on s'amuse
Je passe une très bonne journée...
Revenir en haut
Balance005


En ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 1 132
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Juil - 13:38 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Bon j'ai commencé par réécouter The Blueprint III.

A sa sortie c'était pour moi son moins bon album. Je le pense toujours. Pas de vrais bombes, du déchet, une direction artistique assez putassière opportuniste (encore plus que par le passé je veux dire).

Mais il a quand même son lot de bons petits morceaux, ma sélection : What We Talkin' About / Thank You / DOA / Empire State of Mind / On to The Next One / Venus Vs Mars / Already Home / Hate / So Ambitous .

 
_________________
I'm standing still but still falling down on the stares that lead to nowhere
Revenir en haut
Skypaul


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 402
Localisation: Madison Av.
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 10 Juil - 22:09 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Me suis fait une soirée Jay-Z hier soir pour fêter mon "abonnement" à Tidal.
Au programme Blueprint, Watch the Throne, Magna Carta et enfin 4:44. Pour me mettre dans une bonne ambiance pour une première écoute.
Déjà je voudrai revenir vite fait sur Magna Carta Holy Grail. J'ai beaucoup d'affection pour cet album. On est en 2013 j'ai ma première grosse période rap. Je me bouffe les discos de tout les grands et surtout je me bouffe Yeezus. Et j'ai ce petit rituel d'alterner Yeezus et Magna Carta histoire d'avoir une petite sucrerie après l'épuisant album de West.
Et je l'avais plus écouter depuis bien 3 ans du coup
Ça m'a fait un bien fou. Bien sur il est bien trop lourd, trop "commercial", Jay a la main dans le calbut quand il rap. Mais quand même j'ai pas mal d'affection pour ce skeud. Bien plus qu'un Blueprint 3 par exemple.


Bref j'étais dans de bonnes dispositions pour ce nouvel album. La description des Inrocks comme un truc sans chichis rapé consciencieusement me tentais bien . Puis j'ai clairement besoin d'un bon album rap pour l'été là. Le Lamar je l'ai trop écouté, le Young Thug st décevant, le Vince Staple me parle pas.
Et donc 4:44, comme indiqué, un truc a l'ancienne, des samples souls, ultra cohérent. Et ça fait vraiment plaisir. Ce sera pas l'album de l'année. On en parlera peut être plus demain mais aujourd'hui ça remplit fort bien le trou entre les oreilles.
C'est peinard clairement mais je préfère ce style là de "main dans le calfut" que celui qui va chercher le feat avec Timberlake. Plus personnel quoi.
Je vais me le remettre histoire de voir si des titres sortent un peu dans la mêlée mais pour l'instant je dirai qu'il lui manque juste un petit single un peu évident histoire de se situer. 
Sinon c'est très solide.
Revenir en haut
Blind Boy Grunt


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2015
Messages: 6 506
Masculin

MessagePosté le: Lun 10 Juil - 22:15 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

L'album tourne en boucle chez moi. J'ai le CD, je pousse le son et c'est encore meilleur.
La prod est aux petits oignons. Jay-Z ne force jamais.
Si tu prend du recul sur la trajectoire de sa carrière et ce qu'est la vie de Jay-Z aujourd'hui, c'est presque un miracle qu'il sorte cet album là.


J'avais aussi cette impression de grande homogénéité au départ, mais peu à peu des pistes se détachent : "The Story Of OJ", "Moonlight" et "Marcy Me".

Sinon, pour tes vacances, je te conseille le Big Boi. Vraiment un super disque. Derrière le Lamar, c'est pour moi un des disques de l'année en terme de rap US. Il y a le Rick Ross qui est bonnard aussi.
_________________
Dans ses tournées récentes, Bob Dylan met souvent un point d'honneur à se montrer désagréable: il n'a jamais un mot pour son public, se soucie peu de savoir si on le voit bien sur scène, et ne joue que très rarement ses plus grands succès.
Revenir en haut
Skypaul


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 402
Localisation: Madison Av.
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 10 Juil - 22:31 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Ross c'est le gars de Sanctified?
Vais me pencher sur ça tiens.


Sinon c'est marrant, là comme ça, après une écoute, si je devais retenir des titres ce serait Kill Jay-Z, Caught Their Eyes (gros potentiel chez moi celle là) et Family Feud. Aucun rapport avec toi donc  Laughing
Revenir en haut
Jérémy


Hors ligne

Inscrit le: 18 Avr 2015
Messages: 1 184
Localisation: France
Masculin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 10:20 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44 Répondre en citant

Pour répondre à Teddy et pour ne pas trop polluer le topic des écoutes:

Ouais, il tourne beaucoup ces jours-ci.
Disque à la cool, qui passe tout seul. Les samples soul me parlent bien et derrière le micro, ya juste ce qu'il faut.
C'est pas renversant mais ça fait bien le taf.
Gros faible pour "Kill Jay Z", "The Story of O.J.", "4:44", "Family Feud" et "Marcy Me".
A l'inverse, "Bam" et en particulier Damian Marley, ça passe pas chez moi.
_________________
There were ghosts in the eyes
Of all the boys you sent away
They haunt this dusty beach road
In the skeleton frames of burned out Chevrolets
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:00 (2017)    Sujet du message: Jay-Z - 4:44

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Suivez les pistes de vos artistes favoris Index du Forum -> Keep calm and listen to an Lp -> KEEP CALM and EXPAND YOUR HORIZONS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com